Logocollectifcongenies
Retour Billet

FAKE NEWS

C'est un proverbe français qui le dit... qui veut noyer son chien, l'accuse de la rage. Il signifie que pour réaliser une mauvaise action, en se donnant bonne conscience devant ceux qui pourraient protester, on invente une justification.

Et bien, dans notre beau pays, on continue à inventer des informations fausses et malveillantes pour justifier de ne pas avoir à accueillir migrants et réfugiés et pour manipuler l'opinion. Vous en voulez quelques-unes ? La liste est longue et elle se renouvelle sans cesse. Ainsi, on peut entendre que les migrants envahissent la France, qu'ils viennent pour toucher les allocations familiales, que l'État leur verse 40 € par jour, qu'ils sont pauvres et mal instruits, qu'en majorité ils sont des hommes, qu'ils bénéficient de la sécurité sociale, des transports gratuits, qu'ils sont prioritaires pour les HLM, etc. Tout cela est faux !

Il y a volontairement amalgame entre migrants et réfugiés ayant obtenu le droit d'asile en France. Oui, les réfugiés sont aidés mais jamais plus que les nationaux. Et leur nombre est réduit : l'OFPRA accorde, bon an, mal an, environ 30.000 protections.

Quant aux migrants, ceux qui n'ont pas de protection, qui ont passé les frontières au péril de leur vie, qui passent de centres en jungles, qui dorment dans la rue, dans les squats et les gares, qui se cachent pour ne pas être contrôlés par la police, ceux qui survivent grâce aux associations...quant à ces femmes et ces enfants soumis à la violence de la rue... oui, parlons d'eux et de leur souffrance. Qui oserait dire qu'ils sont des privilégiés ?

Les mensonges et les fausses informations déshonorent ceux qui les transmettent. C'est notre solidarité active à leur égard qui dit notre humanité.

PS : pour des réponses aux «fake news», voir plus loin la rubrique «vrai-faux»